Entrepriseszzz

Le Cnam, un grand établissement d’enseignement supérieur

Souvent considéré comme un MIT à la française, avec de nombreux domaines de formation et une activité de recherche permanente, le Cnam forme des ingénieurs dans un contexte ouvert et riche.

 

Un passé porteur

 

Le Cnam, établissement public de formation professionnelle supérieure, relève du ministère chargé de l’enseignement supérieur. Il a été fondé par l’abbé Henri Grégoire en 1794 pour  mettre fin aux corporatismes et apprendre dans un lieu unique les arts et métiers. « La force du Conservatoire est d’avoir su conserver son esprit d’origine, ce qui en fait un établissement résolument moderne, explique Isabelle Galy, responsable des relations externes de l’EICnam. Il est tout à la fois un acteur emblématique de la promotion sociale en France, tout en accueillant dans des domaines très divers les meilleurs spécialistes français. »


Le positionnement social du Cnam s’exprime au travers de ses trois missions : la formation tout au long de la vie, la recherche technologique et l’innovation, et la diffusion de la culture scientifique et technique.


Un environnement multidisciplinaire unique


Chaque année, prés de 100 000 auditeurs suivent des cours au Cnam, à Paris, dans ses 28 centres régionaux et ses 150 centres d’enseignement. Les formations proposées vont du niveau bac jusqu’aux diplômes d’ingénieur et de 3e cycle. Avec une spécificité unique : le Cnam forme des adultes, déjà entrés dans la vie professionnelle, et des jeunes à qui il propose une souplesse totale dans la formation. Toutes les formules sont possibles : apprentissage, cours du soir, contrats de professionnalisation, e-learning.
 

Chaque auditeur construit son parcours qu’il peut suivre à son rythme, même s’il change de région.
 

On rentre au Cnam car on a un projet, un besoin, une recherche de complément de compétences. La liberté individuelle est un outil de réussite.
Le catalogue du Cnam recouvre les Sciences de l’ingénieur, le management et la gestion.

 

Les contenus de formation sont centrés sur les métiers et les compétences.
A l’international, le Cnam est signataire de 135 accords de coopération, issus d’une quarantaine de pays.
Ces partenariats concernent des universités – dont 20 accords d’échanges inter-universitaires Erasmus – des organismes de formation publics et privés et des entreprises.

 

L’EICnam, l’Ecole d’ingénieur du Cnam

 

En 2003, le Cnam décide de regrouper au sein d’une même structure l’ensemble de ses formations d’ingénieur: l’EICnam voit le jour. En 2008, l’école renforce sa position devenant par décret institut. « Cette étape importante a donné à l’EICnam une visibilité, un budget indépendant et un poids officiel, explique Michel Terré, directeur de l’EICnam.
Planète du système solaire Cnam, l’école s’affirme dans la continuité de l’histoire du Conservatoire qui a diplômé son premier ingénieur en 1924. » Depuis, on dénombre 30 000 ingénieurs diplômés du Cnam.

 

L’EICnam prépare au diplôme d’ingénieur dans 11 spécialités pour les formations hors temps de travail et 15 spécialités pour les formations en alternance. Pionnière dans l’e-learning et l’apprentissage, spécialiste de la validation des acquis par l’expérience (VAE), l’EICnam, avec 1 000 diplômés tous les ans, fait évoluer en permanence ses formations, pour s’adapter aux besoins des entreprises et aux modifications des métiers.
Plus d’info sur : www.cnam.fr/picardie.

Version PDF
432 ko, 20/05/2011 télécharger

Inscrivez-vous à notre newsletter

Trouver une formation au
Cnam Picardie

Trouvez une Unité d'Enseignement