Hors temps de travail

Rodolphe NABI - Diplômé du DEST «Instrumentation – mesure, option contrôle industriel»

Rodolphe NABI
Diplômé du DEST «Instrumentation – mesure, option contrôle industriel» en 2006
Après un baccalauréat technique F2 (électronique)
et un diplôme «technicien équipements électronique de bord» de l’armée de l’air.
Cadre depuis sept 2007 chez SABENA TECHNICS en Nouvelle Calédonie,
Contrôleur aéronautique et Chargé de prévention A suivi sa formation en partie à distance et partie en présentiel dans les centres Cnam de Rennes, Nouméa, Amiens, Brest, Lannion, St Brieuc et Paris. «Vive le réseau Cnam !»
«Muté en Nouvelle Calédonie, j’ai suivi une formation d’Instrumentation mesure en Enseignement à Distance. Je passais mes examens seul en pleine nuit au Cnam de Nouméa du fait des 10 H de décalage horaire…»

 


Quelle était votre situation professionnelle avant votre entrée en formation au Cnam Picardie ?
En 2000, j'étais technicien supérieur en aéronautique dans l'Armée de l'Air (Base aérienne d'Evreux).
J'ai opté pour la FOD au Cnam du fait de possibles mutations professionnelles,
la filière choisie : Instrumentation-mesure (option contrôle industriel).

Quel est votre parcours de formation au Cnam Picardie ?
J'ai été muté en Nouvelle Calédonie de 2002 à 2004 et j’ai pu passer avec succès des examens U.V (seul la nuit au Cnam de Nouméa du fait des 10H de décalage horaire).
Ensuite, je suis revenu en métropole (Base aérienne de Creil) et j’ ai passé des U.V au Cnam Paris et des TP le week-end au Cnam de Brest-Lannion-St Brieuc.
En Septembre 2006, Le DEST en poche et des U.V d'ingénieur + préparation probatoire, la société SABENA TECHNICS m'a proposé un poste de cadre en France : «Assistant technique aéronautique». J’ai donc démissionné de l’armée de l’air. Puis, SABENA TECHNICS m’a proposé une mutation interne «Contrôleur aéronautique et Chargé de prévention» en Nouvelle Calédonie ou je vis depuis sept 2007.
Mes nombreuses fonctions (polyvalence) vont du contrôle/qualité - navigabilité des aéronefs - formation - sécurité de l'entreprise, etc.
Mon parcours Cnam a été un petit parcours du combattant avec beaucoup de sacrifices (temps - trajet – travail) et une récompense et reconnaissance finales.
Pour autant, j'ai conservé ce "virus" de la formation tout au long de la vie et je prépare actuellement le TOEIC.

Quels sont vos projets de formation actuels ?
Je retournerai certainement au Cnam de Nouméa dans l'avenir pour améliorer mes connaissances et pourquoi ne pas finaliser le diplôme d'ingénieur... Mais pour cela il me faudrait une année de dispo !

Quels sont selon vous les points forts / les points faibles d’une formation au Cnam Picardie ?
Les points forts : qualité des enseignants + motivation des candidats (de 20 à 50 ans !).
Les points faibles : cours parfois en décalage avec les techniques employées sur "le terrain".

Parlez nous de votre évolution professionnelle suite à cette formation :
Ma promotion sociale en N.C : augmentation sensible du pouvoir d'achat (retraite militaire au taux plein indexé + salaire
de cadre indexé) avec voiture de fonction.

Quels conseils donneriez-vous aux nouveaux inscrits ?
Se fixer un objectif et y aller jusqu'au bout. Prendre son temps si nécessaire et jauger ses capacités : exemple d'une candidate qui a passé une année à apprendre les "mathématiques de l'ingénieur - signal déterministe" car c’était l'UV le plus dur ! ; Les années suivantes, elle a pu prendre de 2 à 4 UV.
- Ne pas hésiter à sacrifier quelques week-end et vacances.
- Acheter et vendre ses livres d'occasion à Paris (immense librairie dont je n'ai plus le nom en tête) ... gain d'argent.
- Valoriser son parcours auprès de l'employeur qui ne reste pas insensible à son personnel engagé dans une formation Cnam.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Trouver une formation au
Cnam Picardie

Trouvez une Unité d'Enseignement