Zoom emploi

Zoom emploi Agro-Industrie

Il en va de l'agroalimentaire comme de nombreux autres secteurs. Pour s'y placer au mieux, rien ne vaudra une formation solide tant l'activité fait face à de cruciaux défis.

Sommaire :

 

Des enjeux économiques et societaux
ZOOM Région
ZOOM Secteurs
Dans quel Type d'entreprise effectuer votre alternance
Sur quels types de missions
Les débouchés métiers de la licence Agro-industrie

 

 

Des enjeux économiques et societaux

Il en va de l'agroalimentaire comme de nombreux autres secteurs. Pour s'y placer au mieux, rien ne vaudra une formation solide tant l'activité fait face à de cruciaux défis.
Préoccupation majeure de nos sociétés, le domaine agroalimentaire ne manque pas d'enjeux à relever. Maintien d'une production élevée avec de hauts rendements pour faire face aux besoins, maintien d'une vraie qualité alimentaire pour prévenir d'éventuels problèmes de santé publique et de malnutrition, voilà d'ores et déjà deux thématiques cruciales. Autre évidence, le besoin de sécurité sanitaire particulièrement mis en évidence par les crises de ces dernières années. « Il s'agit de produire mieux pour développer /'activité et l'emploi et de produire différemment pour protéger la qualité de vie des générations futures », explique le ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt sur son site Web.
Si le milieu agroalimentaire recrute, les diplômés de l'enseignement supérieur doivent demeurer prudents puisqu'il s’agit de l'un des secteurs les moins encadrés.
Les métiers de R&D pourront néanmoins proposer d'intéressantes opportunités.
Autres débouchés, la gestion d'ateliers de production et de fabrication, la logistique, la restauration collective, la distribution ou encore les services.

 

ZOOM Région :

Dotée de terres fertiles et d'un climat favorable, la Picardie est depuis plus de 150 ans spécialisée dans les grandes cultures. Celles-ci sont bien souvent associées à l'industrie, pour la conservation ou la transformation, avec des usines implantées sur place. Ses points d'excellence sont constitués par la betterave à sucre, les céréales, les légumes destinés à la transformation et la pomme de terre. En pomme de terre, elle est deuxième pour les tubercules de conservation et première pour ceux qui seront transformés par l'industrie féculière (Roquette frères). La Picardie se situe à la première place pour la betterave à sucre en représentant plus du tiers de la production nationale. C'est également la deuxième région française pour les superficies consacrées au blé. La Picardie est également une des premières régions productrices de lin fibre en France. La Picardie, grâce au département de l'Aisne figure également parmi les régions productrices de champagne.

ZOOM Secteurs :

L'agro-industrie est l'ensemble des industries ayant un lien direct avec l'agriculture.
Cela comprend l'ensemble des systèmes de productions agricoles et s'étend à toutes les entreprises qui fournissent des biens à l'agriculture (engrais, pesticides, machines) ainsi qu'à celles qui transforment les matières premières et les conditionnent en produits commercialisables.
En ce sens le secteur agro-industriel ne se limite pas aux seuls produits alimentaires, mais englobe aussi tous les secteurs parallèles de valorisation des agro ressources : papiers, bioénergies, biomatériaux, cuirs, textiles, huiles essentielles, cosmétiques, tabac, etc..
Le secteur de l'agro-industrie, c'est-à-dire la valorisation non alimentaire du végétal est également présente depuis une trentaine d'années en Picardie.
Le pôle de compétitivité IAR (Industries & Agro -Ressources), à vocation mondiale, porté par les régions Picardie et Champagne-Ardenne a pour mission de soutenir la recherche et les projets industriels valorisant les ressources agricoles.
Il s'appuie sur plus de 600 chercheurs, sur un réseau d'une centaine d'adhérents et sur un large tissu de PME et de grands groupes industriels.
Quelques grands noms du secteur de la valorisation non alimentaire en Picardie : le CVG ; Laboulet ; l'INRA Lille ; le CoDEM Picardie ; Sofiproteol ; Improve ; Roquette …

L’agroalimentaire est implanté dans toutes les zones d’emploi même si elle est un peu plus concentrée dans l’Aisne et dans le Santerre-Somme.
L'industrie agro-alimentaire compte 136 établissements en région..
Le Conseil Général de la Somme a mis en place fin 2004, un pôle d’excellence “AgroSphère” afin de valoriser le secteur de l'agro-alimentaire.
Quelques grands noms du secteur de l'agro-alimentaire : Bonduelle , Lunor, Materne, Téréos, Saint Louis Sucre, Nestlé, Défial, Pasquier……

Dans quel Type d'entreprise effectuer votre alternance ?

De manière générale : Organismes de valorisation alimentaire et non alimentaire des plantes industrielles

Sur quels types de missions ?

Thèmes d’études possibles :
- Analyses de points critiques sur des méthodes d’analyses
- Comparaisons de méthodes de dosage
- Contaminations artificielles des matières premières et efficacité des conservateurs
- Etude des impacts de la composition d’un aliment sur sa consommation
- Validation de méthodes de dosage
- Mises au point de dosage
- Analyse des textures
- Améliorations d’un procédé de synthèse
- Traçabilité au laboratoire
- Comparaisons de méthodes d’analyses biochimiques ou microbiologiques
- Impacts des législations sur les formulations
- Mise en application des normes ISO
- Mise en place d’un protocole de qualité interne en laboratoire
- Gestion des pertes en cours de fabrication
- Améliorations des procédés de fabrication
- Optimisation de la chaîne de production ou de conditionnement (mise en conformité)
- Mise à jour des processus qualité
- Validation de conformité d’un produit
- Réduction des risques de contamination croisée
- Amélioration de l’hygiène des équipements (mise en place d’actions correctives)
- Utilisations de l’outil qualité
- Conception et fabrication de nouveaux produits……..


Les débouchés métiers de la licence Agro-industrie :

Conducteur de lignes : Le conducteur, avant chaque mise en route, consulte les consignes de production à respecter (quantités, cadences, normes de qualité...). Il programme les machines, il contrôle l’approvisionnement en matières premières.
Il assure le bon fonctionnement de la ligne et coordonne l'activité des opérateurs chargés d'une tâche spécifique, telle que la mise en place de bocaux. Il contrôle la qualité des produits tout au long de la chaîne (couleur du biscuit, forme...) et en bout de ligne. C’est lui qui assure également l’entretien courant et la maintenance de premier niveau des machines.

Responsable d’atelier de fabrication ou de conditionnement : Il supervise une unité de production, organise le planning des équipes, gère les stocks de matières premières ou de produits semi finis et les coûts de production. Tout au long du processus de fabrication, il contrôle l'avancement des travaux, la rentabilité des machines, le niveau des stocks. Il veille au respect des mesures d’hygiène et de sécurité. Il est garant de la qualité des produits. Il doit savoir faire face à tous les imprévus car le moindre retard peut être lourd de conséquence pour l'entreprise.

Responsable de production, de fabrication : Il organise la production de manière globale. Avec le directeur industriel ou la direction générale, il détermine les objectifs de la production en termes de coûts, de délais, de quantités et de qualité. Il supervise l’ensemble des ateliers (préparation, fabrication, conditionnement). Il gère son équipe.
Il anticipe les évolutions techniques et industrielles et prend en compte les nouveaux impératifs réglementaires et commerciaux : il participe au développement de nouveaux produits, procède aux essais industriels. Il veille au respect des objectifs généraux fixés par la direction et met en place les tableaux de bord de gestion.

Technicien qualité : Chargé du contrôle de la qualité, le technicien assure les suivis au quotidien des indicateurs qualité sur toute la chaîne de fabrication. Il travaille en lien étroit avec l’ensemble des salariés de l’entreprise qu’il sensibilise à l’assurance qualité. Il anime les réunions d’information et contrôle les indicateurs ou les tableaux de bord pour informer le personnel du niveau de qualité atteint. Il établit les procédures de test et participe à l’amélioration des modes de production et à la mise au point des nouveaux produits.

Assistant technique de fabrication : il étudie et met en place de nouvelles méthodes de production, dans l’objectif d’améliorer les performances (consommation matières, prix de revient, résultats environnementaux, capacités et disponibilité des installations).

Technicien d’analyse : il réalise des expériences et analyses de contrôle ou de recherche développement avant de participer à l’élaboration de nouvelles molécules. Il participe à la gestion des stocks et à la relation avec les fournisseurs.

Assistant ingénieur : il conçoit, optimise et teste les procédés industriels chimiques en coordination avec les services concernés. Une fois les informations nécessaires recueillies et analysées, il transpose le procédé chimique recherché dans le domaine industriel. Pour se faire il pilote les tests et les essais d'application et étudie les procédés nouveaux.




licence Agro-industrie en picardie


 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Trouver une formation au
Cnam Picardie

Trouvez une Unité d'Enseignement